Ma méthode

 

Sébastien Tisné – Spécialiste des Thérapies Manuelles et Gestions des Émotions – 39, Boulevard de Magenta – 75010 Paris – Tel : 06 68 69 09 63

 

Méthode Unique de Déblocage du Diaphragme

 

Il existe plusieurs méthodes pour débloquer ou réassouplir le diaphragme, on parle parfois de « diaphragme spasmé ». Certains préconisent les exercices de relaxations, de méditation, de yoga, d’autres les massages en plaçant les doigts de la main sous les côtes (cet exercice peut être réalisé seul, sans même l’aide d’une tierce personne).

Pour ma part, j’utilise la méthode inventé par Bernard Tisné, Ostéopathe DO en activité depuis plus de trente ans dans le Sud de la France. Il enseigne cette méthode (à Paris, Lyon, Genève) et forme des praticiens venu de tous les horizons médicaux confondus (Ostéopathes, Kinésithérapeutes, Chiropracteurs, Psychologues, Sophrologues et professeurs de Yoga etc..).

Parlons un peu plus de cette méthode :

Cette méthode se pratique debout. Le patient est dos au mur, le praticien face à lui. Au début de l’exercice, le patient inspire et expire dans son rythme le plus habituel qu’il soit. Après avoir pris connaissance du rythme respiratoire de la personne, le praticien pose sa main, en la plaquant très délicatement sur le sternum de la personne. L’idée est de prendre contact physiquement avec le rythme respiratoire, afin de le sentir dans sa plus grande profondeur. Maintenant que la main ressent les oscillations, le praticien propose un nouveau rythme au patient, en faisant des légères pressions et décompression sur la cage thoracique. Le praticien détend et débloque petit à petit, les tensions musculaires du diaphragme afin de donner un nouveau rythme respiratoire au patient. Ce nouveau rythme est tout de suite plus profond que le rythme habituel, vu que la personne retrouve la souplesse de sa cage thoracique et les effets qui s’en suivent. La quantité de litre d’air absorbée devient supérieur et l’effet de « pompage », (étant donné que le mouvement diaphragmatique est un mouvement vertical, de haut en bas) a pour effet de nettoyer ou débloquer certaines parties du corps. Le nettoyage peut-être physique, par exemple le foie, qui a besoins d’un espace abdominal optimal pour pouvoir fonctionner. Si il est « étouffé » par un diaphragme raide, qui ne monte pas à l’expir, il est efficace qu’à moitié.

Le nettoyage peut-être parfois émotionnel lorsqu’il s’agit de personne en état d’inhibition/d’anxiété permanent. L’émotion chez l’être humain impacte sa respiration. Lorsqu’une émotion n’est pas exprimée par le souffle, elle se loge dans le centre du corps, plus précisément au niveau du plexus solaire et du péricarde. Une émotion venant de la peur, peut causer un trouble physique et psychologique à terme. Si elle n’est pas exprimée par le souffle, on parle alors de « choc émotionnel ». En donnant un regain de souffle immédiat au patient, l’émotion enfouie, « s’échappe »  dans la spirale du souffle, comme un cyclone pourrait emporter un objet du bas vers le haut, l’objet ici est l’émotion, on parle de libération émotionnelle.

Une fois le diaphragme débloqué, il est important chez soi de continuer l’exagération de son mouvement pendant quelques jours, en effectuant plusieurs exercices spécifiques. Je vous donnerai les exercices d’assouplissement nécessaires qui permettent d’étirer la cage thoracique et de muscler le diaphragme.